MINES DE CHARBON

MINES DE CHARBON

Historique 5

La société est transformée de société en commandite en société anonyme : "SA des Houillères de Blanzy" en juin 1900.

Le décret n° 46-1570 du 28 juin 1946, créant les Houillères du bassin de Blanzy, prévoit le transfert des biens de la société des mines de Blanzy et de la société des houillères et du chemin de fer d'Epinac ainsi que celui des houillères des Fauches appartenant à la Cie des hauts fourneaux de Chasse

L'arrêt de la dernière taille en 1992 marque la fin de l'exploitation fond. En 1995 débute les travaux de la découverte St Amédée, d'une réserve de 1,6 Mt, qui succède à celle des Fouthiaux entre novembre 1981 et avril 1996.

Houillères des Cévennes : Gard et Hérault

Le bassin houiller des Cévennes a la forme d'un triangle au nord d'Alès d'environ 200 km² autour du massif gneissique du Rouvergue. Il comprend trois bassins principaux : à l'Ouest la Grand'Combe (charbons maigres et anthraciteux), à l'est Bessèges (charbons gras) et au sud Rochebelle (charbons gras).

Le charbon est extrait au moins depuis le milieu du XIIIe siècle comme l'attestent de nombreuses minières appartenant aux seigneurs ou aux communautés religieuses. L'exploitation artisanale se développe jusqu'au XVIllème. C'est au XIXe siècle que prirent forme les quatre principales compagnies minières : la compagnie des mines de la Grand' Combe créée à la suite d'une initiative prise en 1836 par le grand capitaine d'industrie français Paulin Talabot de regrouper différentes exploitations, la compagnie houillère de Bessèges qui reprend les concessions de madame de Suffren et la Cie des mines de Rochebelle créée par le maréchal Soult au début des années 1830 pour l'exploration du domaine de François Pierre de Tubœuf. Enfin la Cie des Mines de Portes et Sénéchas fut développée en 1854 par le financier Jules Mirès . Le décret du 28 juin 1946 et les lois de nationalisation qui instituant les Houillères de Bassin des Cévennes organisent le transfert des biens des sociétés à l'État : compagnie des Houillères de Béssèges, Société des mines de Cessous, Compagnie des mines de la Grand Combe, société des Houillères du Nord d'Alès , société des houillères de Rochebelle ainsi que les houillères de Lalle (appartenant à M. Auguste Leydier) et les houillères de Trélys et Palmasalade qui appartiennent à la compagnie des mines, fonderies et forges d'Alès. Le décret du 16 mai 1947 viendra y adjoindre quatre concessions appartenant à l'État : Olympie, Malataverne, Les Pinèdes (Gard) et Doulovy (Ardèche).

Le 16 avril 1968, les HBC sont intégrées dans les Houillères de Bassin du Centre-Midi et deviennent « Unité d'Exploitation (U.E.) du Gard ».



08/04/2008
3 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 75 autres membres